Complément alimentaire

Form’Visio Protect

37,00

BIENTÔT DISPONIBLE

Pour une vision optimale, un complément alimentaire avec une formule complète qui aide à préserver vos facultés visuelles.

 

  • Polyphénols
  • Vitamines & minéraux
  • Antioxydants
  • L-carnosine
  • Gélule végétale

Rupture de stock

Complément Alimentaire
Vision

Indications

Indiqué en cas de baisse de la qualité visuelle, ou pour maintenir une vision normale.

Une bonne vision nécessite un état de fonctionnement parfait  de l »œil.

Celui-ci est composé de la cornée qui le protège de l’extérieur totalement transparente, et du corps vitrée, espèce de gel parfaitement transparent également.

La pellicule photo sur laquelle s’impriment les images qui sont ensuite transmises au cerveau s’appelle la rétine.

Pour adapter la vision de loin ou de près il y a une lentille  placée sur l’axe optique appelée le cristallin.

Cornée, corps vitré et cristallin doivent être parfaitement transparent pour une bonne image.

Avec l’âge, ces éléments s’altèrent à cause du stress oxydatif, mais aussi les carences (antioxydants, oméga 3…) et les excès comme le sucre. Les protéines se caramélisent provoquant l’apparition d’opacités dans le cristallin, qui finissent par provoquer ce qu’on appelle la cataracte.

Les mêmes facteurs peuvent abîmer la rétine et provoquer à terme la dégénérescence maculaire sénile gravissime, cause de cécité irréversible.

Posologie

Prendre 2 gélules le matin, pendant le repas avec un verre d’eau.

Précautions d’emploi

Homocystinurie.
Cancer hormono-dépendant.

Recommandations

Cure de  3 mois à répéter 2 ou 3 fois dans l’année, voire à consommer toute l’année.
Nous conseillons la prise simultanée de Nutri’Oméga 3 DHA pour améliorer encore les performances.

Compléments d’informations

Lutéine et zéaxanthine

La lutéine est l’un des trois pigments caroténoïdes antioxydants qui se trouvent en très forte concentration dans la rétine de l‘œil, plus précisément dans la macula. La couleur jaune de la macula est attribuable à la présence de lutéine, de zéaxanthine et de méso-zéaxanthine. Ces caroténoïdes ne sont pas synthétisés par l’homme et doivent donc être apportés par l’alimentation. Ils auraient un rôle dans la prévention et le ralentissement de la progression de certaines maladies oculaires telles que la dégénérescence maculaire liée à l’âge et les cataractes. En effet, ils auraient la capacité de neutraliser les radicaux libres qui peuvent endommager la rétine, en plus de filtrer la lumière bleue provenant des rayons UV qui agressent les photorécepteurs de l’œil.

En 1993, une étude portant sur 421 personnes atteintes de dégénérescence maculaire a montré une forte corrélation inverse entre la présence de ces caroténoïdes et la maladie. Une étude rétrospective plus importante menée en 1994 par le Massachussets Eye and Ear Infirmary de Boston a confirmé cette liaison.

La lutéine et la zéaxanthine sont des pigments ayant des propriétés antioxydantes.des rayons UV qui agressent les photorécepteurs de l’œil.

Vitamine A

La vitamine A et les carotènes améliorent la vision et en particulier la vision nocturne.

Elle exerce sur l’œil une action anti-inflammatoire, une action anti-larmoiement (avec le zinc et les vitamines B dans les conjonctivites séniles), et une action de protection immunitaire (avec la vitamine C et les flavonoïdes).

Dans la rétine, la vitamine A se transforme en substances (rhodopsine et photopsine) qui jouent un rôle clé dans la transformation de la lumière en impulsion nerveuse qui envoient le signal visuel au cerveau.

La vitamine A est impliquée dans l’adaptation de l’œil à l’obscurité.

Vitamine C

La vitamine C est antioxydante.

Elle est nécessaire au bon fonctionnement des cellules rétiniennes. Des études scientifiques montrent que la vitamine C réduirait le risque de développer des cataractes et permettrait aussi de ralentir la progression de la dégénérescence maculaire et la perte de l’acuité visuelle.

Vitamine E

La vitamine E est un puissant antioxydant. Elle aurait un rôle dans la protection des cellules des yeux contre les dommages causés par les radicaux libres. Elle ralentit le processus naturel d’oxydation de l’organisme. De plus, la vitamine E faciliterait l’absorption de la vitamine A.

Acide alpha-lipoïque

En plus d’être un « antiglyquant », donc un protecteur des effets délétères des excès de sucre, il protège d’autres antioxydants comme la coenzyme Q10 ou la vitamine E.

Carnosine

La carnosine protège les protéines de l’œil de la dégradation. La carnosine protège des cataractes séniles (étude sur des chiens) et permet de ralentir le développement des cataractes (étude sur des lapins). La carnosine est un agent anti-glycation qui permet ainsi de ralentir le vieillissement des tissus transparents de l’oeil  (cornée et cristallin) qui subissent la glycation liée à l’âge et la consommation de sucre. Elle semble également contribuer à une bonne hydratation de l’œil.

Taurine

La taurine est un acide aminé soufré que l’organisme peut produire à partir des acides aminés méthionine et cystéine. La taurine est un antioxydant puissant. C’est l’acide aminé le plus concentré dans la rétine : certaines études ont montré que la supplémentation en taurine peut prévenir les cataractes et contribuer à enrayer leur évolution.

Astaxanthine

Elle aurait le potentiel de réduire l’inflammation et améliorer l’acuité visuelle. Elle semble avoir une action en cas de fatigue oculaire. Les symptômes de fatigue oculaire comprennent : problèmes de netteté ente proche et lointain, mauvaise perception de la profondeur, la sensibilité à l’éblouissement, sécheresse oculaire et fatigue oculaire avec clignement des yeux.

La fatigue peut exacerber les symptômes chez les patients souffrant de troubles oculaires auto-immunes.

Il a été par ailleurs démontré que l’astaxanthine peut réduire l’inflammation des muscles oculaires et améliorer le flux sanguin vers les yeux, en particulier dans les vaisseaux capillaires qui irriguent la rétine. En tant qu’antioxydant, il protège contre les dommages des radicaux libres et du stress oxydatif.

Parce qu’elle est soluble dans la graisse, elle a une affinité particulière avec les membranes cellulaires, en particulier la double membrane cellulaire des tissus musculaires des yeux.

L’astaxanthine et d’autres xanthophylles sont également connus pour réduire le risque de cataracte, ainsi que la formation et la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Resvératrol

Le resvératrol, antioxydant puissant aux actions multiples, semble potentialiser les actions des traitements actuels anti-VEGF dans la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Informations complémentaires

Poids0.080 kg
Dimensions4 × 4 × 9 cm
Ingrédients pour 1 gélule

Acide alpha-lipoïque : 60 mg
Vitamine B1 : 0,5 mg
Vitamine B2 : 0,7 mg
Vitamine B3 : 7,5 mg
Vitamine B5 : 2,5 mg
Vitamine B8 : 25 µg
Vitamine A (rétinol) : 400 µg
Vitamine C : 60 mg
Vitamine E naturelle (d-alpha-tocophérol) : 7 mg
Vitamine D3 0,25% cholecalciferol : 0,6 mg
Zinc : 2,5 mg
Sélénium : 25 µg
L carnosine : 80 mg
L cysteine : 50 mg
Luteine : 5 mg
Astaxanthine : 2,5 mg
Resvératrol : 75 mg
Zéaxanthine : 1 mg
Taurine : 15 mg
Cuivre : 0,5 mg
Manganèse : 1 mg

Règlementaire

Ne peut remplacer une alimentation variée et équilibrée et un mode de vie sain.
Tenir hors de portée des enfants.
Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.
A conserver à l'abri de la chaleur dans un endroit sec et propre, à l'abri de la lumière.

Certification Qualité

Conforme aux règlementations et normes européennes.
Le site de fabrication possède une certification validée par ECOCERT et travaille selon une démarche HACCP.
Analyse bactériologique réalisée par un laboratoire indépendant accrédité COFRAC.

Présentation

Pilulier de 60 gélules végétales.

L’avis de notre médecin consultant

Docteur Jean-Philippe Richter

Médecin spécialiste en micronutrition

« Conserver une bonne vision malgré l’âge ».

Un complément avec les éléments essentiels nécessaires à la conservation d’une fonction visuelle optimale.

Un bon moyen de tenter de prévenir cataracte, presbytie ou DMLA.

Ce complément comprend les caroténoïdes, vitamines nécessaires mais il est conseillé d’y associer des oméga 3 (Nutri’Omega 3 DHA) qui ont une action directe sur la rétine, de la vitamine D (Nutri’D3) et B12 (Nutri’B12) si une carence était établie et un protecteur des neurones comme le Form’Neuro Protect.

 

Références bibliographiques

Geographic Atrophy and micronutritional supplements: A complex relationship.
Desmettre T, et al. J Fr Ophtalmol. 2019

Macular pigment density variation after supplementation of lutein and zeaxanthin using the Visucam® 200 pigment module: Impact of age-related macular degeneration and lens status.
Randomized controlled trial
Azar G, et al. J Fr Ophtalmol. 2017

Relationships between macular pigment optical density and lacquer cracks in high myopia.
Benoudis L, et al. J Fr Ophtalmol. 2016

Drusen maculopathy: a risk factor for visual deterioration.
Review article
Algvere PV, et al. Acta Ophthalmol. 2016

Enhanced antioxidant capacity and anti-ageing biomarkers after diet micronutrient supplementation.
Clinical trial
Balcerczyk A, et al. Molecules. 2014

A specific combination of zeaxanthin, spermidine and rutin prevents apoptosis in human dermal papilla cells.
Carelli S, et al. Exp Dermatol. 2012

Beneficial effects of vincamine with thioctic acid and lutein on retinal and optic nerve functions in an opaque media.
Abdelkader M, et al. Int J Ophthalmol. 2019

Lutein upregulates the PGC-1α, NRF1, and TFAM expression by AMPK activation and downregulates ROS to maintain mtDNA integrity and mitochondrial biogenesis in hyperglycemic ARPE-19 cells and rat retina.
Nanjaiah H, et al. Biotechnol Appl Biochem. 2019

Effects of macular xanthophyll supplementation on brain-derived neurotrophic factor, pro-inflammatory cytokines, and cognitive performance.
Stringham NT, et al. Physiol Behav. 2019

The effect of selected vitamins, minarals and antioxidants on age-related macular degeneration.
Review article
Okręglicka K, et al. Pol Merkur Lekarski. 2019. Article in Polish.

Lutein and zeaxanthin isomers may attenuate photo-oxidative retinal damage via modulation of G protein-coupled receptors and growth factors in rats.
Sahin K, et al. Biochem Biophys Res Commun. 2019

Oral Administration of Forskolin, Homotaurine, Carnosine, and Folic Acid in Patients with Primary Open Angle Glaucoma: Changes in Intraocular Pressure, Pattern Electroretinogram Amplitude, and Foveal Sensitivity.
Randomized controlled trial
Mutolo MG, et al. J Ocul Pharmacol Ther. 2016

Age-related cataract and drug therapy: opportunities and challenges for topical antioxidant delivery to the lens.
Review article
Abdelkader H, et al. J Pharm Pharmacol. 2015

Oral carnosine supplementation prevents vascular damage in experimental diabetic retinopathy.
Pfister F, et al. Cell Physiol Biochem. 2011

Co-localization of carnosine and glutamate in photoreceptors and bipolar cells of the frog retina.
Panzanelli P, et al. Brain Res. 1997

Querques G. & al.: Retina and omega-3. J Nutr Metab. 2011;2011:748361.

SanGiovanni JP. & Chew EY.: The role of omega-3 long-chain polyunsaturated fatty acids in health and disease of the retina. Prog Retin Eye Res. 2005 Jan;24(1):87-138.

Connor KM. & al.: Increased dietary intake of omega-3-polyunsaturated fatty acids reduces pathological retinal angiogenesis. Nat Med Jun 2007.

Ishida S. [Lifestyle-related diseases and anti-aging ophthalmology: suppression of retinal and choroidal pathologies by inhibiting renin-angiotensin system and inflammation] Nippon Ganka Gakkai Zasshi Mar 2009; 113(3):403-22; discussion 423.

Sapieha P. & al.: 5-Lipoxygenase Metabolite 4-HDHA Is a Mediator of the Antiangiogenic Effect of {omega}-3 Polyunsaturated Fatty Acids.Sci Transl Med. 2011 Feb 9;3(69):69ra12.

Dornstauder B. & al.: Dietary docosahexaenoic acid supplementation prevents age-related functional losses and A2E accumulation in the retina. Invest Ophthalmol Vis Sci. 2012 Apr 24;53(4):2256-65. doi: 10.1167/iovs.11-8569.

Bazan NG.: Neurotrophins induce neuroprotective signaling in the retinal pigment epithelial cell by activating the synthesis of the anti-inflammatory and anti-apoptotic neuroprotectin D1. Adv Exp Med Biol 2008; 613():39-44.

Calandria JM. & Bazan NG.: Neuroprotectin D1 modulates the induction of pro-inflammatory signaling and promotes retinal pigment epithelial cell survival during oxidative stress. Adv Exp Med Biol. 2010;664:663-70.

Palacios-Pelaez R. & al.: Omega-3 Essential Fatty Acids Modulate Initiation and Progression of Neurodegenerative Disease. Mol Neurobiol May 2010.

Barker FM 2nd. & al.: Nutritional Manipulation of Primate Retinas. V: Effects of Lutein, Zeaxanthin and n–3 Fatty Acids on Retinal Sensitivity to Blue Light Damage.Invest Ophthalmol Vis Sci. 2011 Jan 18.

Liu A. & al.: Long-chain and very long-chain polyunsaturated fatty acids in ocular aging and age-related macular degenerationJ Lipid Res. 2010 Nov;51(11):3217-29.

Commentaires

    Soyez le premier à laisser votre avis sur “Form’Visio Protect”

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.